Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unite - Progres - Justice

Dialogue social : les faitières des transporteurs et chauffeurs en concertation avec les ministères en charge des transports et du commerce


Le ministre en charge des transports monsieur Mahamoudou ZAMPALIGRE et son cabinet accompagné des techniciens du ministère en charge du commerce ont tenu une rencontre avec les faitières des transporteurs et chauffeurs le vendredi 29 avril 2022 à Ouagadougou. A l’ordre du jour la hausse des prix des hydrocarbures dans les pays de la sous-région impactant les coûts du transport.



Le président de la Faitière unique des transporteurs (FUTRB), monsieur Issoufou MAIGA a fait un exposé sur les coûts appliqués sur les différents corridors des pays de la sous-région. Il ressort que c’est seulement le Burkina qui n’a pas connu d’augmentation sur les prix des hydro carburants. La conséquence c’est que ces augmentations influencent le coût du transport. En effet, selon toujours monsieur MAIGA une requête avait été faite auprès du ministère en charge du commerce depuis 2016 afin de revoir les différents prix du transport avant la survenue de ces augmentations des prix des hydro carburants des pays voisins. Malheureusement cette requête est restée sans suite a regretté le président de la FUTRB. A la suite de son exposé le ministre en charge des transports qui devrait être accompagné de son homologue du commerce empêché a la dernière minute a donné la parole aux techniciens du département en charge du commerce.

Monsieur Moumouni DOULKOUM a rassuré les faitières des transporteurs et chauffeurs que cette requête est toujours en cours d’examen et qu’une suite sera donnée très bientôt. Certains techniciens accompagnant monsieur DOULKOUM ont précisé que la fixation des prix du coût des transports respect un certain nombre de procédures et de normes en lien avec la réglementation en vigueur au niveau national que dans l’espace UEMOA. 

Monsieur le ministre ZAMPALIGRE a rappelé aux participants de la réunion qu’une rencontre préalable avait été tenue le vendredi 22 avril dernier sur le sujet. Les faitières des transporteurs et chauffeurs avait fait la proposition de faire une augmentation de 6000 Fcfa par tonne pour le fret et 1000 Fcfa pour le transport passage. Le ministre en charge des transports avait répondu que la question des prix était du ressort du ministère en charge du commerce. Lors de cette rencontre la proposition est revenue. A cet effet, de commun accord toutes les parties ont convenu de se donner le temps de deux (02) semaines pour étudier la question et donner une réponse à la proposition des faitières des transporteurs et chauffeurs. En divers le président de l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB), monsieur Brahima RABO est revenu sur la disparité des prix du fret à destination du Burkina Faso.

Le ministre ZAMPALIGRE a donné des instructions au Conseil burkinabè de chargeurs (CBC) à faire un examen de la question pour une réponse dans les prochains jours. Pour conclure le ministre en charge des transports a donné instruction aux techniciens de son cabinet à rester en contact permanent avec les techniciens du ministère en charge du commerce pour une réponse appropriée à la requête des faitières des transporteurs et chauffeurs du Burkina.

DCRP/MTMUSR


Partager sur :